Financer sa formation - Ma Formation Bâtiment

Financer ma formation, les aides à ma disposition

Toutes les entreprises, y compris celles n’ayant pas de salariés cotisent à la formation et peuvent donc prétendre à une prise en charge lorsque le chef d’entreprise ou un collaborateur se forme.

En fonction du statut du stagiaire (artisan, conjoint, salarié, demandeur d’emploi…), les participations financières sont différentes et sont gérées par différents organismes.

Zoom sur les financeurs du bâtiment et travaux publics :

Je suis chef d’entreprise du BTP, conjointe collaboratrice,…
  • je peux faire financer ma formation par deux fonds, auxquels je cotise :
    • Le FAFCEA : finance les formations techniques (c’est-à-dire spécifiques à mon métier) ou les formations à la prévention des risques.
    • Le CDF (Conseil de la formation) : finance les formations dites transversales (non-spécifique à mon métier) : gestion d’entreprise, bureautique…
    • CPF (compte personnel de formation) : voir plus d’infos ci-dessous
J’ai des salariés et ils vont se former

C’est Constructys, l’OPCO de la Construction qui peut financer en tout ou partie leurs formations

Chaque année, les critères de prise en charge des formations sont définis par ces financeurs et peuvent être revus en cours d’année.

Dans tous les cas, les demandes de prise en charge doivent être faites auprès de ces fonds avant le début de la formation.
Mon conseiller de proximité peut me renseigner, je n’hésite pas à le solliciter.

Me conseiller sur la formation, l’un des services de ma CAPEB

Cela fait plus de 30 ans que la CAPEB accompagne les entreprises du bâtiment et des TP qui se forment. Elle vous conseille notamment sur le financement des formations à suivre et si je le souhaite, elle peut réaliser mes démarches pour la prise en charge financière de mes formations auprès de ces fonds.

Zoom sur l’alternance

Associant un contrat et un parcours de formation qualifiant, et reposant sur l’articulation de périodes en formation (environ 30%) et de périodes en entreprise, l’alternance est idéale pour intégrer de nouveaux collaborateurs dans mon entreprise, en technique comme en tertiaire, et les former à mon image.

Contrat d’apprentissage

Je recrute et forme un jeune (entre 16 et 30ans), qui validera un diplôme.

En CDD ou en CDI, pour une durée de formation minimale de 400h/an, et un salaire entre 27% et 100% du smic selon l’âge et le niveau d’étude du candidat, le contrat d’apprentissage est le meilleur moyen d’intégrer un jeune dans mon entreprise. J'ai besoin de développer et renouveler mon effectif, et j'ai le goût de transmettre : le contrat d’apprentissage est fait pour moi.

Contrat de professionnalisation

Je recrute et forme un candidat, sans limite d’âge, qui validera une qualification.

En CDD ou en CDI, pour une durée de formation minimale de 150h/an, et un salaire entre 55% et 100% du SMIC selon l’âge et le niveau d’étude du candidat, le contrat de professionnalisation est le meilleur moyen d’intégrer des profils divers et variés, ayant déjà une première expérience dans le bâtiment ou dans un autre secteur. J'ai identifié un candidat atypique et motivé sur lequel je souhaite investir : le contrat de professionnalisation est une bonne solution.

Mon conseiller est là pour m'accompagner dans mes recherches.

Zoom sur le CPF

Le CPF : un dispositif de financement à ne pas négliger !

Chaque individu en activité dispose d’un Compte Personnel Formation sur lequel figure une somme d’argent qu’il peut utiliser pour payer certaines formations.

Tous les travailleurs disposent d’un compte : l’apprenti, le compagnon, le chef d’entreprise, le demandeur d’emploi.

Dans le bâtiment, le CPF peut permettre de financer :

  • Les CACES®,
  • Les permis,
  • Les habilitations électriques,
  • Les formations RGE : FEEBat, QualiPAC…,
  • Certaines formations techniques : manipulation des fluides frigorigènes…,
  • Les diplômes ou titres professionnels : CAP…

Bref la liste est longue et mérite d’être consulter. Je me connecte sur mon compte !

Retour haut de page