Isolation des toits terrasses : une efficacité démontrée - Ma formation bâtiment

Isolation des toits terrasses : une efficacité démontrée

Un toit terrasse est défini comme étant une « couverture offrant un taux de pente inférieur à 8% ». Le toit est l’une des parties les plus importantes de l’habitat puisque c’est lui qui protège ses habitants de l’ensemble des intempéries, été comme hiver. La bonne isolation de celui-ci a donc un rôle majeur et doit être réalisée régulièrement afin de prévenir d’éventuels risques (apparition de mousse, fuite, infiltration…).

Il existe trois types d’intervention dans le but d’isoler son toit terrasse :

  • L’isolation conventionnelle
  • L’isolation inversée
  • L’isolation végétale

Tout d’abord, l’isolation conventionnelle aussi appelée « isolation de toiture chaude » est la pratique la plus courante et la plus utilisée par les professionnels du bâtiment dans le cadre de travaux d’isolation. Cette méthode consiste à poser sur l’élément porteur du toit, un pare-vapeur qui aura pour fonction d’éviter toute condensation entre les parois de l’habitat, puis à poser un isolant.
L’isolant utilisé pour réaliser ce type d’isolation se présente sous plusieurs formes : panneaux, rouleaux, vrac. Celui-ci sera placé entre le pare-vapeur et la membrane d’étanchéité par le couvreur.

La deuxième méthode est l’isolation inversée qui est souvent utilisée dans le cadre de la rénovation d’un habitat. Contrairement à l’isolation conventionnelle, l’isolation inversée consiste à poser l’isolant par-dessus la couche d’étanchéité. La seule condition pour réaliser cette méthode est que la membrane d’étanchéité installée avant les travaux sur l’habitat soit en bon état.

Pour finir, la troisième et dernière méthode d’isolation est l’isolation végétale. Elle est de plus en plus appréciée par les propriétaires pour son côté très naturelle qui leur permet de bénéficier d’un espace de verdure.
Cette méthode est constituée de deux couches distinctes. La première est composée d’une couche isolante drainante et la seconde d’une couche isolante filtrante. Une fois ces deux couches mises en place, le professionnel du bâtiment va les recouvrir d’un épais tapis de terre qui servira de base pour que, par la suite, les propriétaires puissent y planter tous les végétaux qu’ils souhaitent.

De manière globale, une bonne isolation des toits terrasses présente de nombreux avantages pour les personnes vivant dans ces logements.
Pour commencer, un toit terrasse bien isolé et contrôlé régulièrement (une fois par an) va permettre à ses habitants de faire une économie de 30% sur la facture énergétique. De plus, le confort thermique va être assuré puisqu’un toit bien isolé ne laisse pas la chaleur s’échapper de l’habitat l’hiver et conserve la maison au frais tout l’été. Un toit terrasse bien isolé permet également de réduire les bruits provenant de l’extérieur, apportant ainsi un confort sonore notamment la nuit.

Pour aider les propriétaires à isoler leur logement, de nombreuses aides financières ont été mises en place par le Gouvernement :

  • MaPrimeRénov’ concerne tous les ménages et principalement les travaux réalisés dans les logements construits depuis plus de 15 ans.
  • L’écoprêt à taux zéro est un crédit bancaire avec taux d’intérêt nul dont le montant peut atteindre 30 000€ (remboursable sur 15 ans).
  • La TVA à taux réduit égal à 5,5% s’applique aux travaux d’isolation des toitures terrasse et de manière plus générale à tous les travaux de rénovation thermique.
  • Ces travaux peuvent bénéficier du soutien des CEE : certificat d’économie d’énergie et certaines collectivités locales peuvent aussi avoir mis en place des dispositifs spécifiques d’accompagnement financiers des propriétaires.
Retour haut de page