La RE 2020 : quels impacts pour les entreprises du bâtiment ? - Ma formation bâtiment

La RE 2020 : quels impacts pour les entreprises du bâtiment ?

La RE2020 aussi appelée Réglementation Environnementale 2020 fait encore parler d’elle, après l’annonce de son report au 1er Janvier 2022, de nouvelles caractéristiques ont été dévoilées et détaillées, et permettent désormais aux professionnels du bâtiment d’appréhender des choses plus concrètement.

Cette RE2020 a été défini afin de répondre à plusieurs objectifs précis en vue de lutter contre les émissions de CO2 des bâtiments du secteur résidentiel et du tertiaire. Les objectifs sont les suivants :

  • Que la France atteigne la neutralité carbone d’ici à 2050.
  • La diminution de l’impact carbone des bâtiments neufs en prenant en compte l’ensemble des émissions du bâtiment sur son cycle de vie, dès la construction.
  • La poursuite de l’amélioration de la performance énergétique et la baisse des consommations des bâtiments neufs.
  • La garantie aux habitants que leur logement sera adapté aux conditions climatiques futures en introduisant un objectif de confort l’été.

La RE2020 s’appliquera aux nouvelles constructions et doit contribuer à la lutte contre le changement climatique. Elle repose sur une « transformation progressive des techniques de construction, des filières industrielles et des solutions énergétiques, afin de maîtriser les coûts de construction et de garantir la montée en compétence des professionnels ».

Les étapes prévues dans la réglementation pour réduire les seuils d’émission de carbone des matériaux sont elles aussi décalées à 2025, 2028 et 2031.

Suite à de nombreuses études, il a été observé que les émissions des bâtiments du secteur résidentiel et du tertiaire représentent un quart des émissions nationales de gaz à effet de serre.

Dans le cadre de la Réglementation Environnementale 2020, deux nouveaux dispositifs vont voir le jour de manière concrète : le BEPOS et le DPE.

Le BEPOS qui signifie Bâtiment à Énergie Positive correspond à la construction de bâtiments neufs qui auront pour caractéristiques d’avoir une sobriété énergétique, de produire des énergies renouvelables, avoir des équipements performants et une faible empreinte carbone ; tout ça avec pour objectif premier de produire plus d’énergie qu’ils n’en consommeront.

Ensuite, le DPE aussi appelé Diagnostic de Performance Énergétique a été revu pour être plus adapté aux objectifs fixés de la RE2020. Ce diagnostic a pour rôle de renseigner sur les performances énergétiques d’un logement ou d’un bâtiment en évaluant sa consommation d’énergie et ses rejets de gaz à effet de serre.
Ce nouveau DPE est entré en vigueur le 1er Juillet 2021 et à une durée de validité de 10 ans. Il est désormais plus fiable que le précédent avec une méthode de calcul consolidée et plus lisible grâce à un design plus communiquant.

Bref, pour les artisans du bâtiment, la RE2020 n’a pas d’impact direct à court terme. Ce sont les bureaux d’études qui sont en première ligne. Toutefois, on peut d’ores et déjà lister quelques effets induits qui auront à moyen terme des impacts pour les entreprises de construction :

  • La fin annoncée du gaz comme mode de chauffage principale dans les maisons neuves.
  • Le recours plus important aux matériaux biosourcés et géosourcés, du fait de leur faible empreinte carbone.
  • La construction bois devrait continuer sa progression.
  • Les systèmes de ventilation devront désormais être vérifiés afin de s’assurer de leur conformité et de leur bonne mise en œuvre.

Afin de connaître au mieux l’ensemble de ces nouveautés, Maformationbatiment.fr propose des formations adaptées sur la Réglementation Environnementale 2020 avec un suivi individuel des conseillers de formation.

Retour haut de page